CRM : Se lancer sans réfléchir

CRM : Se lancer sans réfléchir

 

se lancer sans réfléchir

Premier conseil pour rater son intégration CRM : Se lancer sans réfléchir

En effet, rien de plus tentant que de se laisser attirer par les sirènes des vendeurs de CRM qui vantent parmi de nombreux avantages, la simplicité d’utilisation et par conséquent la rapidité de déploiement. 

C’est faux*

Bien sur, avant de débuter, il est impératif de vous poser les bonnes questions sur vos besoins et votre usage à court terme ainsi qu’à moyen terme.

Quelles sont les questions à se poser avant de lancer l’implémentation de son CRM ?  

  • La problématique : Quel est le goulot d’étranglement que le CRM va me permettre de résoudre ?
  • Quels sont les personnes dans mon organisation qui vont utiliser mon CRM ?
  • Comment se constitue mon écosystème de clients, partenaires, fournisseurs ?
  • Quel est mon budget ?

En fonction de vos réponses, évidemment, le choix du CRM ne sera pas le même.

Par exemple, si vous travaillez seul, avec moins de 3 à 4 clients par mois (récurrents ou nouveau), un CRM ne vous apportera pas beaucoup plus d’aide qu’une boite e-mail bien paramètrée.

Un autre exemple, si vous ne souhaitez pas consacré de budget à l’achat de CRM, certains outils sont directement exclu de la sélection. Plus besoin de les benchmarker.


* Notez que les éditeurs sont assez conscients du côté néfaste et contre productif de l’argument et qu’ils évitent de le mettre par écrit sur leur site ou matériel de vente, mais laissez les vous faire leur vente et vous verez que la facilité revient toujours dans la conversation.

Les 10 erreurs à éviter lors de la mise en place de son CRM

Envie d’en savoir plus ? Cet article fait partie de notre série les 10 erreurs à éviter lors de la mise en place de son CRM.
crm
Articles en lien